République Tunisienne

République Tunisienne

Ministère du Commerce

Résultats Essai comparatif huile d’olive biologique INC France

Résultats Essai comparatif huile d’olive biologique INC France

Suite à la parution des résultats d’un essai comparatif portant sur plusieurs produits biologiques d’épicerie parmi lesquels l’huile d’olive dans le magasine mensuel 60 millions de consommateurs, édité par notre homologue Français l’Institut National de la Consommation, établissement public à caractère industriel et commercial et même si ne nous disposons pas, bien évidemment, ni des résultats bruts des laboratoires, ni des seuils qui permettent de classer les produits suivant 5 niveaux  (très bon – bon –satisfaisant –suffisant – médiocre).  Nous tenons à analyser à nos chers consommateurs, mais aussi à nos partenaires la méthodologie adoptée par le centre d’essai afin que certaines ambigüités puissent être clarifiées.
 
Le panel de la matrice huile d’olive comporte 12 références dont  3 huiles d’origine tunisienne.
Les analyses ont porté sur les pesticides, les hydrocarbures aromatiques polycycliques, les plastifiants et enfin les solvants.
Pour les pesticides, 2 huiles tunisiennes ont obtenu l’appréciation Très Bon, et une a obtenu l’appréciation Bon, 
Pour les solvants, une huile a obtenu l’appréciation Très Bon et les deux autres l’appréciation Bon, 
Pour les HAP, les 3 huiles tunisiennes ont obtenu l’appréciation Bon.
Alors pourquoi nos huiles, jugées très bon ou bon pour 3 critères sur 4 dont un (les pesticides) représente 70% de la note finale,  sont au bas du classement ?
En effet, une dévaluation a été utilisée  (comme s’il s’agit d’une note éliminatoire dans un examen ou encore coup de massue)  : « Un produit insuffisant (inférieur à 10 sur 20) pour le critère « plastifiants», ne peut être au plus que « insuffisant » dans la note globale. Ainsi, les dévaluations se répercutent négativement sur l’appréciation globale. 
Nos 3 huiles, ont été ainsi sanctionnées, car des phtalates, reconnus comme perturbateurs endocriniens ont été retrouvés (Ils peuvent provenir des matériaux de la chaine de production…) ; Ce recours aux dévaluations a permis de mettre en évidence des propriétés indésirables du produit  ou encore de signaler les risques sanitaires ou de sécurité, ces derniers  étant considérés comme un acquis indiscutable.
Rappelons, que la finalité d’un essai comparatif n’est pas la conformité, qu’il permet d’informer le consommateur mais aussi d’améliorer la qualité des produits. Prenons ce résultat du côté positif et travaillons davantage sur la contamination par les plastifiants dans nos huiles biologiques Tunisiennes, en se posant les bonnes questions, en mettant en place les actions correctives adéquates et conservons notre performance et notre niveau d’exigence élevé concernant les autres critères.
 
Date de publication: 
05/04/2018
Auteur: 
INC